SERAIT-CE ENCORE… Performances expérimentales et poétiques / Alexandra Arnaud-Bestieu

« Mars 2020 a été le mois de A mi familia – Généalogie de l’Amour et celui du début de la crise sanitaire.
La fermeture des salles de spectacle et le travail solitaire m’ont amenée à développer un projet artistique qui était en hibernation jusqu’alors : une proposition de performances, sans besoins techniques, sans compagnons. Des performances faisables en tous lieux, en toutes circonstances.
Des performances ayant chacune un parti-pris poétique distinct mais, dans le même temps, construites autour d’une question commune :

Jusqu’à quel point de torsion de la matière ma danse est-elle perçue comme du flamenco ?

Jusqu’où puis-je aller dans cette torsion ? Qu’est-ce qui fait que cela reste pour moi – pour vous ? – une danse flamenca ? Que puis-je retirer ? Jusqu’où puis-je retirer ?

Me retrouver dans ma danse, sans rien d’autre que ma danse. Être moi-même, flamenca à ma façon, en dépit de tout. Une occasion aussi de développer et affiner les axes de la recherche chorégraphique que je mène depuis 2008 à travers mes diverses créations : danser en silence, sur d’autres musiques, libérer mon mouvement de toute convention et attente pré-construite, être dans le choix, à tout moment.

Une séries de courtes performances donc, pouvant être dansées isolées ou liées dans un spectacle, seule en scène et même sans scène. Des captations pour qu’elles existent. Malgré tout.

Des captations homemade ; matériel ordinaire non-professionnel.

Parce que la danse reste une nécessité, aujourd’hui plus que jamais. »

A.A-B

  • 03/11/2020 : expérience 1 | Suspension
    Ode à ceux qui ne sont plus Flamenco sur un chant tu por martinete

  • 24/03/2021 : expérience 2 | Variation
    Qui regardera jusqu’au bout ? Torsions successives d’une pataíta por bulería

  • 30/04/2021 : expérience 3 | Extrapolation
    Petite rage contre la machine. D’un autre opium…
    Flamenco sur Killin’ in the name of (Rage against the machine)

  • 23/05/2021 : expérience 4 | à 113 inconnus
    113, est-ce si peu ? Ode con bata de cola à 113 inconnus

Bonjour tout le monde ! Le Phoenix Imaginaflamenco renaît de ses flammes !

Le site est en maintenance !

Merci de votre compréhension…

Ce message est maitenant hors de propos.

Pour d’obscures et de lumineuses raisons, le site de la Compagnie Imaginaflamenco et tous les autres sites Imaginaflamenco ont dû faire peau neuve : eh bien c’est pour le meilleur, les meilleurs…